Université de Strasbourg
Université de Strasbourg

FACULTE - Sciences Sociales



SO25GM10 : Démographie pour le terrain ethnographique

Code du cours : SO25GM10

Intitulé : Démographie pour le terrain ethnographique

Ce séminaire, réunissant des étudiant-e-s en ethnologie et en démographie, se situe à l’interface entre les disciplines. L’accent est mis sur la production et la mobilisation de données : sources existantes et modes de collecte ; concepts et catégories ; complémentarité et passerelles entre démarches quantitative et qualitative. Les exemples seront principalement empruntés aux terrains africains, notamment aux recherches que je poursuis au Mali.

Il est prévu, qu’au terme de ce séminaire, les étudiant-e-s aient des outils pour 1) trouver des données démographiques nationales ou internationales permettant de fournir des éléments de cadrage à leurs travaux ; 2) comprendre et porter un regard critique sur les sources de données et statistiques disponibles ; 3) envisager un recueil de données spécifiques (démographiques et/ou ethnographiques) sur leur propre terrain.

Aucune connaissance mathématique n’est requise pour suivre l’enseignement.

Nombre d’heures : 18h

Enseignante : Véronique Hertrich (Ined)

Modalités d’examen : Devoir sur table : lundi 23 novembre .

Dates et horaires du séminaire 2015/16

Vendredi 2 oct. 14h-16h30, salle 3202

Lundi 5 oct. 10h-12h30, salle de la table ronde MISHA

Vend. 16 oct.

14h-15h30 pour les ethnologues en salle informatique 3210

15h30-17h pour les démographes en salle informatique 3210

Lundi 19 oct., 10h-12h30, salle de la table ronde MISHA

Vendredi 6 nov. 14h-16h30, salle 3202

Lundi 9 nov. 9h30-12h, salle de la table ronde MISHA

Vend. 20 nov. 10h30-13h, salle 3201

Lundi 23 nov. 10h-12h, salle 5316

Programme

Introduction. Démographie/ethnographie. Des différences, des passerelles.

Lors de cette séance introductive, on confronte les démarches, les orientations du démographe et de l’ethnologue dans le processus général de construction d’une recherche, en repérant les passerelles, les apports et emprunts possibles entre disciplines.

La production de données démographiques

Sont abordées ici les principales sources de données et méthodes de collecte en démographie, en distinguant les sources nationales classiques (état civil et recensement), les enquêtes, et les dispositifs particuliers associant plusieurs types de collecte, statistiques et anthropologiques. Des questionnaires tirés de recensement et d’enquêtes en Afrique seront utilisés pour examiner la construction des questionnaires, les modules thématiques classiques et la formulation des questions.

• Les sources de données classiques. État civil et recensement

• Les grands programmes d’enquêtes

• Un dispositif de collecte démo/ethno. Le projet Slam (Suivi longitudianl au Mali)

Accès et utilisation des bases de données existantes

De nombreuses ressources statistiques sont disponibles en ligne, notamment celles des agences des Nations unies et autres organismes internationaux, ou encore celles des grands programmes d’enquêtes (EDS, MICS…). Les bases de données des enquêtes sont souvent librement accessibles permettant au démographe d’en tirer ses propres analyses. Les statistiques existantes peuvent aussi être des sources précieuses dans la construction d’une recherche qualitative, qu’il s’agisse d’avoir des données contextuelles, de cadrage, ou de préciser une problématique. Après une vue d’ensemble sur les sources accessibles, on verra comment produire, en ligne, des tableaux personnalisés à partir des enquêtes démographiques et de santé.

Des concepts problématiques, des biais standardisés

Les questionnaires démographiques recourent le plus souvent à des concepts standardisés, pour que les données puissent se prêter à des comparaisons internationales. La démarche présente cependant des limites quand ces notions ne sont pas adaptées à la population étudiée, se traduisant alors par des erreurs ou des biais, parfois importants. Des exemples, tirés du projet Slam-Mali, permettront d’en discuter et de mettre en évidence l’apport d’une démarche ethnographique pour construire une collecte démographique à l’échelle d’une population particulière. L’influence de l’enquêteur et de la formulation des questions sera également abordée.

• L’enregistrement de l’âge et la datation des événements

• Ménage, groupe domestique. De quelle famille parle-t-on ?

• (Peut-on aborder l’appartenance religieuse dans une enquête par questionnaire ?)

Des acteurs différents, une seule réalité ?

Une même réalité peut se révéler sous des angles très différents selon les informateurs et l’approche adoptée. Les différences de déclaration sur un même événement peuvent avoir un intérêt méthodologique et contribuer à l’évaluation de la qualité des données. Mais les décalages peuvent aussi être porteurs de sens et servir d’indicateurs sur les enjeux autour d’un phénomène et les positions relatives des acteurs en présence. D’une façon plus générale, les points de vue des acteurs s’avèrent souvent précieux pour préciser, compléter ou relativiser les grilles de lecture existantes et l’interprétation des résultats statistiques. On en discutera à partir d’études à petite échelle en Afrique de l’Ouest, dont la démarche ethnographique a permis de mettre en évidence des logiques de comportements et de relativiser d’apparents paradoxes statistiques.

• Mariage légal et droits des femmes (V. Hertrich)

(Autres illustrations sur propositions de lectures :

o Malnutrition et soins aux enfants (L. Holten)

o Contraception moderne et accidents reproductifs (C. Bledsoe)

o Migrations de travail adolescentes (V. Hertrich et M. Lesclingand))




Cette page a été mise à jour le 5 novembre 2015

URL de la page d'origine : http://sspsd.u-strasbg.fr/spip.php?article1663

© FACULTE - Sciences Sociales - 22 rue René Descartes 67084 Strasbourg Cedex
Webmaster : web-sspsd (a) umb.u-strasbg.fr