Ajouter ce site dans vos favoris -  Flux RSS - Mentions Légales

- Login

Informations sur la page

Dernière modification :
21 avril 2013
Imprimer cette page

Schlagdenhauffen Régis

Chercheur associé/Post-doc

- Laboratoire de rattachement : Cultures et Sociétés en Europe (UMR 7043), Strasbourg
- Mail : reg.schlagdenhauffen@misha.fr

- Docteur en sociologie de l’Université de Strasbourg
- Dr. Phil (des.) de l’Université Humboldt de Berlin


THEMES DE RECHERCHES

- Mémoire, histoire et commémoration des victimes homosexuelles du nazisme.

- Vie et oeuvre d’Eugène Wilhelm alias "Numa Praetorius".

Mots clefs/Tags :
- Sociologie de l’action collective et des mouvements sociaux
- Sociologie de la mémoire collective
- Sociologie du suicide
- Etudes gays et lesbiennes / Gender Studies
- Théories de la reconnaissance
- Histoire du nazisme, des camps de concentration et de la 2eme Guerre mondiale
- Analyse de textes et témoignages biographiques.


DISTINCTIONS/AWARDS

- Lauréat du "Prix Fondation Auschwitz", Bruxelles, 2010.
- Qualification CNU, sections 19 et 22, 2010.
- Lauréat de la Fondation Pierre Bergé Yves-Saint-Laurent, Paris, 2008.

THESE DE DOCTORAT/PhD

Titre : La commémoration des victimes homosexuelles du nazisme : Berlin, Paris, Amsterdam

Cotutelle Université de Strasbourg / Humboldt Universität zu Berlin

Soutenue le 06.07.2009 à Strasbourg.

Jury
- Mme Annette WIEVIORKA, Directrice de recherches au CNRS (Présidente, rapporteure)
- Mme Beate BINDER, Prof. Gender Studies, Université Humboldt, Berlin (rapporteure)
- Mme Anne-Sophie LAMINE, Prof. de sociologie, Université de Strasbourg (directrice)
- M. Wolfgang KASCHUBA, Dir. De l’Institut d’Ethnologie européenne, Université Humboldt, Berlin (codirecteur)
- M. Freddy RAPHAËL, Prof. Emérite de sociologie, Université de Strasbourg
- M. Olivier VOIROL, Maître de conférences en sociologie, Univ. de Lausanne

Résumé
- Depuis les années 1970, les commémorations des victimes homosexuelles du nazisme se multiplient à travers l’Europe. À travers elles, des militants de la mémoire réclament la reconnaissance et l’inclusion des homosexuels au sein du martyrologe des victimes du nazisme. Ces demandes sont cependant controversées. Les opposants considèrent que les homosexuels sont des criminels (puisque leurs pratiques étaient condamnées par la loi) et ne peuvent donc pas être des victimes. Le sentiment d’injustice considérée comme un déni de reconnaissance par des militant-e-s homosexuel-le-s est à l’origine de mobilisations mémorielles. L’examen des mobilisations a permis d’interroger la commémoration en tant que stratégie de reconnaissance. La commémoration des victimes homosexuelles du nazisme apparaît éminemment spécifique car elle articule trois niveaux de reconnaissance. Au niveau culturel, elle vise la reconnaissance du groupe dans la durée. Au niveau légal, elle vise l’obtention du statut individuel de victime du nazisme tout comme celui du statut collectif de groupe de victimes. Au niveau social, elle vise l’inscription topographique du groupe dans l’espace. De plus, la reconnaissance possède un impact économique. Se pose alors le problème de la redistribution c’est-à-dire l’obtention de réparations financières.

Summary
- The aim of my PhD is to analyse the phenomenon of recognition of the homosexual victims of Nazism through their commemoration in Berlin, Paris and Amsterdam. The central questions of this research are : 1°) how the commemoration of the homosexual victims of Nazism has been strategically used to unify different kind of people through a common “we” and 2°) how the commemoration has been strategically deployed to obtain their recognition ? In order to answer these questions, I first reconstructed the commemorated event. The second part of the research is devoted to three case studies. In Berlin, the commemorative phenomenon is analysed throughout the time. After a first moment, consisting in marking “authentic” places, “memory activists” invest new symbolical places which are meaningful for the contemporary gay and lesbian communities. Unlike Germany, where collective mobilisations aim to realise commemorative monuments, the reason of the collective mobilisation in France is the inclusion of the homosexual into public commemorative rituals. In Amsterdam, I observed the transition from a private group memory to a public one constituted from rituals and memorials. The Homomonument (inaugurated in 1987) is the first commemorative monument for the homosexual victims of Nazism worldwide. They are commemorated every year there. In conclusion, this research shows the commemoration of the victims of Nazism, as observed in Berlin, Paris and Amsterdam, shows that, by means of this ritual, gay activists are looking for the confirmation of their virility (manliness).

Financement de la thèse
- Fondation pour la Mémoire de la Shoah (FMS),
- Deutscher Akademischer Austauschdienst (DAAD),
- Collège Doctoral Européen Strasbourg (EDC/CDE)


ENSEIGNEMENTS

Licence 3ème année
- Allemand - MSOC30E

Master 1ère année
- Allemand - MSOC30G

Master 2ème année
- Allemand - MSOC30M


PUBLICATIONS

en français/in French

Ouvrages/Books

- Triangle rose. La persécution nazie des homosexuels et sa mémoire de 1940 à nos jours, Paris, Autrement, 2011.

- La Bibliothèque Vide et le Mémorial de l’Holocauste de Berlin : Lieux de mémoire pour construire l’Histoire, Paris, L’Harmattan (coll. « Allemagne d’hier et d’aujourd’hui »), 2005, 186 p.

Articles
- « Promotion de la prostitution et lutte contre l’homosexualité dans les camps de concentration nazis », Trajectoires (Revue du CIERA), 1, 2007, pp. 60-73.

- « Le nouveau musée de Yad Vashem et la commémoration des victimes homosexuelles du nazisme », Bulletin du Centre de recherche français de Jérusalem, 16, 2005, pp. 120-38. Contributions

Chapitres d’ouvrage / Book sections

- « Juif, tsigane et homosexuel en tant que figures du marginal existentiel ». In La construction de l’ennemi, R. Johler, F. Raphaël et P. Schmoll, Strasbourg, Néothèque, 2009, pp. 129-40.

- « Homosexuels ». In Dictionnaire de la Shoah, G. Bensoussan et al.(dir.), Paris, Larousse, 2009, pp. 276-77.

- « L’Exodus allemand : la reconstruction d’une identité juive en Allemagne après la Shoah ». In Des Usages de la mémoire de la Shoah dans le monde juif, D. Michman et F. Ouzan (dir.), Paris, CNRS Editions, 2008, pp. 119-42.

Traductions/Translations

- Mobilisations électorales d’extrême droite et violences à caractère politique – A propos des dynamiques d’interaction entre acteurs militants et légaux. Conférence inaugurale de la « Chaire Gutenberg », 2010, 27 p.

- L’institutionnalisation des études genre en France et en Allemagne, Colloque du 20 et 21 mai 2005, Co-traduction du livret de présentation, UMB Strasbourg.

Recensions/Book reviews

- Hass, Matthias, Gestaltetes Gedenken : Yad Vashem, das U.S. Holocaust Memorial Museum und die Stiftung Topographie des Terrors, Francfort, Campus, 2002. In Revue des sciences sociales, 36, 2006.

- Carrier, Peter, Holocaust Monuments and National Memory Cultures in France and Germany since 1989 : The Origins and Political Function of the Vel’d’Hiv’ in Paris and the Holocaust Monument in Berlin, Oxford, Berghahn Books, 2005. In Revue des sciences sociales, 35, 2006.

- Filhol, Emmanuel, Un camp de concentration français. Les Tsiganes Alsaciens-lorrains à Crest (1915-1919), PUG, Grenoble, 2004. In Revue des sciences sociales, 33, 2005.

en allemand/in German

Direction d’ouvrage/Book edition

- (Avec/With) A. Ehresmann, P. Neumann et A. Prenninger, Die Erinnerung an die nationalsozialistischen Konzentrationslager : Akteure, Inhalte, Strategien, Berlin, Metropol, 280 p. (2010).

Article
- « Das Gedenken an die homosexuellen NS-Opfer in Israel und ihre Darstellung im neuen Holocaust-Museum von Yad Vashem », Invertito. Jahrbuch für die Geschichte der Homosexualitäten, 10, 2008, pp. 150-64.

Chapitres d’ouvrage / Book sections

- « Innerer Feind oder existentieller Außenseiter : Die Figur des Juden, des „Zigeuners“ und des Homosexuellen » In R. Johler et al., Zwischen Krieg und Frieden ; Die Konstruktion des Feindes, TVV-Verlag, Tübingen, 2009, pp. 297-308.

- « Topographie des Gedächtnisses : Nationale Denkmäler zur Erinnerung an Opfergruppen des Nationalsozialismus in Paris und Berlin ». In J. Doerry et al. (éd.), Nationalsozialistische Lager im Westen Europa, Paderborn, Schöningh, 2008, pp. 209-24.

en anglais/in English

Article
- « The New Holocaust History Museum of Yad Vashem and the Commemoration of Homosexuals as Victims of Nazism », Bulletin du CRFJ, 16, 2005, pp. 244-61.


DIRECTION DE MEMOIRE

- « Prostitution étudiante : Comment devient-on escorte étudiante », Nastasia Hollender, 2010.


PARCOURS PROFESSIONNEL

- Depuis juil. 2010 : Post-Doc de la Fondation Thyssen
- Mars-juin 2010 : Post-Doc "Chaire Gutenberg"


(Actualisation : 20.09.2010)

Retour à la liste des doctorants du LCSE

Mots clés

Sociologie