Ajouter ce site dans vos favoris -  Flux RSS - Mentions Légales

- Login

Informations sur la page

Dernière modification :
14 mars 2009
Imprimer cette page

Engel Jean

Mail :

Laboratoire de rattachement : Centre de Recherches et d’Etudes en Sciences Sociales, EA 1334

Enseignements 2008/2009

-  Formateur en travail social à Ediacformation.
-  Interventions au GRETA-Strasbourg Europe
-  Interventions dans différents IFSI

Sujet de thèse : Assistants de service social et éducateurs spécialisés face au secret partagé : entre conflit de valeurs et remise en cause de la professionnalité.

Directeur de thèse : Codirection : Maurice Blanc – Jean-Yves Causer

Date de 1ière inscription en thèse : Décembre 2004 Soutenance prévue en décembre 2009

Résumé du projet de thèse : Lié à la naissance de l’Etat social et à son développement, le travail social est confronté aujourd’hui à sa remise en cause progressive. Sur le plan institutionnel, la décentralisation, en bousculant la relative autonomie du champ semble avoir donné une emprise plus grande au politique sur les structures et associations qui mettent en œuvre les politiques sociales, par le biais des financements et de l’évaluation sur des critères plus proches du champ économique que propres au travail social. Soumis également à la multiplication des dispositifs qui renforce l’individualisation du traitement social de la pauvreté et participe au morcellement de l’action sociale, le champ du travail social est également déstabilisé par l’évolution des politiques sociales.

Nous pensons que ces transformations expliquent en grande partie un « malaise » des travailleurs sociaux qui a déjà été largement abordé, parce qu’elles vont à l’encontre des valeurs qu’ils portent. Valeurs difficilement saisissables mais qui se donnent justement à voir dans les tensions suscitées par les évolutions du champ et semblent être ce qui peut parvenir encore à faire sens collectivement pour les travailleurs sociaux. Afin de pouvoir juger aux mieux des évolutions survenues, nous choisirons de concentrer notre analyse sur les deux professions les plus établies : les assistants de service social et les éducateurs spécialisés. Ainsi que sur une réforme particulière qui nous semble cristalliser des évolutions citées plus haut : l’introduction du secret partagé avec les élus. Nous nous attacherons, grâce à plus de soixante entretiens semi-directifs, à montrer en quoi le partage des informations avec les élus est de nature à susciter un conflit de légitimité, à raviver la question du contrôle social, à fragiliser les pratiques et à remettre en cause une vision particulière de la personne qui peine aujourd’hui à assurer la légitimité du travail social.

Publications, communications :

Contribution (avec Jean-Yves Causer) et participation à l’organisation du colloque du CRESS « Reconnaissance, reliance et transactions » des 22 et 23 janvier 2009 : « Formation des travailleurs sociaux et transactions symboliques »

Contribution aux journées des jeunes chercheurs « l’Action sociale dans tous ses états » des 5 et 6 juin 2008 à Metz : « Les professionnels des structures sociales associatives face au renforcement du contrôle social. »

Contribution (avec Jean-Yves Causer) et participation à l’organisation des journées de l’Association Française de Sociologie du 8 et 9 Novembre 2007 : « La contribution de la formation au construit d’une identité professionnelle, le cas des travailleurs sociaux ». A paraître 2008, OCTARES.

Contribution au Séminaire des étudiants d’ethnologie de l’UMB « Regard sur les précarités » le 18 avril 2007 : « Les assistants de service social entre assistance et contrôle des populations précarisées. »

Mémoires

Mémoire de DEA de Sociologie politique : La diversité et sa gestion dans un comité local d’ATTAC. Une étude microsociologique d’ATTAC-Strasbourg. Soutenu à l’Université Paris1-Sorbonne.

Participation à des projets de recherche collectifs

2009 : Co-direction de l’enquête « Regard sur… la Fédération des MJC 67 », avec Jacqueline Igersheim et Jean-Yves Causer.

2006-2007-2008-2009 : Co-direction avec Jean-Yves Causer de l’enquête inter-années « Violence et formation aux métiers du social ».

2003 : Collaboration à la recherche collective menée sous la direction d’Éric Agrikoliansky et Isabelle Sommier (GRAAL-CRPS) à l’occasion de la tenue du 2e Forum social européen à Paris en novembre 2003. Passation de questionnaires ; observation ethnographique de séances du FSE.

Etudes suivies et diplômes obtenus

2000 : Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg, option Relations Internationales. 2002 : Licence de sociologie. Université Marc Bloch de Strasbourg 2003 : Maîtrise de sociologie. Université Marc Bloch de Strasbourg 2004 : Dea de sociologie politique. Université Paris1-Sorbonne.

Mots clés