Ajouter ce site dans vos favoris -  Flux RSS - Mentions Légales

- Login

Informations sur la page

Dernière modification :
8 août 2014
Imprimer cette page

SO10HM71 : Les conflits environnementaux : entre enjeux locaux et globaux

Code du cours : SO10HM71

Intitulé : Les conflits environnementaux : entre enjeux locaux et globaux

Nombre d’heures : 9h

Enseignante : Mme Laurence Granchamp

Modalités d’examen :
- session 1 : dossier
- session 2 : dossier


Cours de Mme Granchamp

Présentation du cours J’ai orienté mon cours cette année sur les coopérations et les conflits entre l’Europe et l’Amérique latine dans la construction sociale des biens communs. L’Amazonie est un champ riche de réflexion en la matière > quel rôle l’Europe peut-elle jouer dans les politiques environnementales nationales, et notamment la lutte contre la déforestation ? Il ne faut pas envisager dans ce cadre uniquement l’action des institutions européennes ou des Etats mais aussi celle des ONG et des associations (en particulier celles qui utilisent le levier de la consommation responsable et durable).

La question des "biens communs" est au coeur des débats sur la nature de la mondialisation, du point de vue de la sociologie. Les uns analysent celle-ci comme une déliquescence progressive de l’Etat-nation et des concepts qui y étaient associés (comme l’idée de société) (cf. Baumann ou U. Beck), les autres montrent que l’Etat n’a jamais été autant interpelé qu’à l’occasion de l’intensification des interactions sociales et économiques que suscite la mondialisation (cf. JF Bayart). Autour d’un autre "dossier" complexe, celui de l’agriculture, on peut analyser de quelle façon se nouent et se dénouent des rapports d’opposition ou d’alliance, entre des acteurs divers d’Europe comme d’Amérique latine. La "scène" choisie n’est pas neutre, puisqu’il s’agit de l’OMC : organisme emblématique d’une forme de mondialisation qui s’appuie sur les Etats et les transcende en partie, contre laquelle s’opposent nombre de mouvements sociaux de par le monde, les négociations sur l’agriculture à l’OMC permettent de mettre à l’épreuve les théories sociologiques de la mondialisation et interrogent l’émergence (ou non) d’une société civile mondiale, possible creuset d’un métissage entre les mouvements sociaux latino-américain et les mouvements sociaux européens.

Mots clés