Ajouter ce site dans vos favoris -  Flux RSS - Mentions Légales

- Login

Informations sur la page

Dernière modification :
5 novembre 2016
Imprimer cette page

Téléchargements

Des documents ont été mis à votre disposition

Plan du cours 2013-2014 (200 ko)
Document PDF mis en ligne le 6 décembre 2013

SO10GM41 : Cours de méthode qualitative (monographie, histoire de vie, biographie)

Code du cours : SO10GM41/SO30GM44/SO25GM41

Intitulé : Cours de méthode qualitative (monographie, histoire de vie, biographies)

Nombre d’heures : 12h

Enseignante : Mme Catherine Delcroix

Modalités d’examen :
- session 1 : écrit (2h) pour tous y compris les dispensés – coef. 1
- session 2 : oral – coef. 1

Plan du cours

En sociologie, on cherche à mettre en évidence des régularités, des mécanismes et des processus.

Les statistiques et l’enquête par questionnaire ont en commun de couvrir l’ensemble de la population (d’être représentative) en observant et en mesurant pour chaque cas individuel questionné la valeur d’un petit nombre de variable (âge, sexe, revenu ou niveau d’éducation).

Dans la famille de méthode quantitative avec ce type de technique on obtient de bonnes descriptions statistiques mais on n’atteint pas les mécanismes et encore moins les processus.

Cela implique d’utiliser les techniques d’une autre famille de méthode (dite qualitative) : des entretiens semi-directifs, des récits de vie, des autobiographies, des historiques de famille, des études de cas, l’observation directe, plus ou moins participante, la recherche-action, les focus groupes ou encore l’observation ethnographique dans la durée, le recueil de sources documentaires.

Quand on s’approche d’un phénomène, c’est alors que l’on découvre des mécanismes et des processus mais le problème pour les sociologues c’est qu’on ne les voit que localement.

De leur côté les anthropologues ont la chance de ne pas devoir généraliser. Ils peuvent se contenter de décrire mais plus la description est profonde au sens de Clifford Geertz, plus une enquête ethnographique est réussie car elle tend vers l’universel.

Pour généraliser ce n’est pas suffisant et il apparaît alors nécessaire d’articuler les méthodes.

Ce cours a pour objectif de faire comprendre l’intérêt d’une telle articulation.

Il propose de développer un exemple choisi dans un champ spécifique de la sociologie, celui de l’immigration. Il s’agit d’un phénomène central dans le débat public et politique et qui est en train de profondément transformer les sociétés du monde et en particulier la société française.

L’articulation des deux familles de méthodes est particulièrement fructueuse pour traiter ce phénomène. Il y a notamment une grande richesse d’enquêtes qualitatives dont beaucoup réalisées dans le cadre de thèses de doctorat et il y a aussi des enquêtes par questionnaire pour réfléchir en profondeur sur l’articulation des deux familles de méthodes.

C’est le cas par exemple en 1992 de la première enquête (INED) centrée sur les efforts éducatifs des familles dont un des buts initiaux était de comparer les aspirations et pratiques éducatives des familles françaises et des familles maghrébines de même milieu social, le Panel 95 qui suit une cohorte d’élèves entrés en 6ème en 1995 (Ministère de l’Education nationale, 1995-2005).

En 2006, une enquête consacrée au passage à la retraite des immigrés nous permettra de découvrir comment des phénomènes repérés localement ont été quantifiés et enfin l’enquête Trajectoires et origines (INSEE-INED (TeO), 2008 qui vise à décrire et analyser les conditions de vie et les trajectoires sociales des individus en fonction de leurs origines sociales et de leur lien à la migration vers la France métropolitaine. Nous traiterons les thèmes suivants :

1. Profils migratoires et cycle de vie des migrants en fonction des différents flux migratoires

Les enquêtes fondées sur l’étude du « cycle de vie » sont celles qui étudient les différentes étapes de la vie des migrants : l’histoire et les conditions initiales de la migration (départ du pays natal à l’insertion dans la société d’accueil), les conditions de la reconnaissance de la citoyenneté, le déroulement de la carrière professionnelle et celui de la vie familiale et sociale.

2. Les formes de mobilisation familiale pour favoriser la réussite éducative des enfants

Les enquêtes de panel sur les résultats scolaires des enfants étrangers ou issus de l’immigration et français de naissance et les travaux socio anthropologiques (observation inscrite dans la durée, historiques de famille réalisés à partir de récits croisés de vie) sur les stratégies éducatives et de prévention des risques se complètent.

3. L’étude d’une cohorte

Présentation d’une enquête fondée sur l’étude d’une cohorte de jeunes d’origine maghrébine qui ont connu un même environnement (un quartier) dans un temps donné et montré qu’ils connaissent des parcours différenciés.

Bibliographie

- A-M Arborio, P. Fournier, L’enquête et ses méthodes : l’observation directe, 1999, Nathan/Université, Paris
- F.Aubert, M.Tripier, F.Vourch (dir), Jeunes issus de l’immigration. De l’école à l’emploi, 1997, CIEMI-L’Harmattan, Paris
- Y.Brinbaum, D’une génération à l’autre. Les aspirations éducatives des familles immigrées. Ambition et persévérance, Education et Formation, n°72, 2005
- Y.Brinbaum, C.Delcroix, Les mobilisations familiales des immigrés pour la réussite scolaire de leurs enfants. Un nouveau questionnement sur l’investissement éducatif des milieux populaires, Migrations société, Vol. 28, n°164, avril-juin 2016, pp.75-97
- C.Attias-Donfut, N.Lapierre, La famille providence. Trois générations en Guadeloupe, 1997, La Documentation française, Paris
- C.Attias-Donfut, C.Delcroix, les femmes immigrées face à la retraite, Retraite et Société, n°43, 2005 « Les femmes et la retraite », La Documentation française, pp.137-163
- C.Attias-Donfut, L’enracinement. Enquête sur le vieillissement des immigrés en France, 2006, Armand Colin, Paris
- C.Attias-Donfut, F-C Wolff, Le destin des enfants d’immigrés. Un désenchaînement des générations, 2009, Stock, Paris
- S.Beaud, 80% au bac…et après ? Les enfants de la démocratisation scolaire, 2002, La Découverte, Paris
- D.Bertaux, Les récits de vie, 2016 (4ème édition), Armand Colin, Collection 128, Paris
- F.Battagliola, I.Bertaux-Wiame, M.Ferrand, F.Imbert, A propos des biographies : regards croisés sur questionnaires et entretiens, Population, n°2, 1993, pp. 325-346.
- B.Collet, E.Santelli, Couples d’ici, parents d’ailleurs, 2012, Presses Universitaires de France, Paris
- D.Céfaï, L’enquête de terrain, La Découverte, MAUSS, 2003-voir postface pp. 476-493
- C.Delcroix, Des récits croisés aux histoires de famille, Curent Sociology/Sociologie contemporaine, n°43, 1995
- C.Delcroix, Entre volonté de s’en sortir et discrimination, une trajectoire éclairante, Nouvelles Questions Féministes, vol. 26, n°3, 2007, pp. 82-100.
- C.Delcroix, Ombres et lumières de la famille Nour. Comment certains résistent face à la précarité, 2013 (2001) 3ème édition augmentée, Petite Bibliothèque Payot, Paris
- C.Delcroix, « Transmission de l’histoire familiale et de la mémoire historique face à la précarité », in Migrations Société, 2009, vol.21, n°123-124, pp.143-157
- C.Delcroix, « S’engager dans la durée. De la relation d’enquête aux effets de la publication », in J-P. Payet, F.Giuliani et D.Laforge (dir.) La relation d’enquête : le défi des acteurs faibles, 2010, PUR, Rennes
- C.Delcroix, Education(s)et réseaux de sociabilité. Parcours de jeunes en difficulté, PETRA, 2010, Paris
- F.de Singly, L’enquête et ses méthodes : le questionnaire, 2004, Nathan/université, Paris
- S.Duchesne, F.Haegel, L’enquête et ses méthodes. L’entretien collectif, 2004, Nathan/Université, Paris
- T.Hareven, K.Masaoka, Turning points and transitions : perceptions of the life course, Journal of Family History, 13, 3, pp.271-285, 1988
- Y.Kherfi, V. Le Goaziou, Repris de justesse, 2000, Syros, Paris
- G.Noiriel, Le creuset français. Histoire de l’immigration XIXème-XXème, siècles, 1988, Le Sueil, Paris

Numéro de revue : « Migrants : entre contraintes et résistances », Migrations société,Vol 28, n°164, avril-juin 2016

- E.Santelli, Grandir en banlieue. Parcours et devenir de jeunes Français d’origine maghrébine, 2007, CIEMI-Collection Planète Migrations, Paris
- E.Santelli, Les descendants d’immigrés, 2016, collection repères, La Découverte,
- A.Sayad, Les enfants illégitimes, Les Actes de la Recherche en sciences sociales, n°25 et 26, 1979
- L-A.Vallet, « Les élèves étrangers ou issus de l’immigration : les résultats du panel français dans une perspective comparative », in F.Aubert, M.Tripier, F.Vourch (dir), Jeunes issus de l’immigration. De l’école à l’emploi, 1997, CIEMI-L’Harmattan, Paris
- A.Zhéraoui, Familles d’origine algérienne en France, 1999, L’Harmattan, Paris
- Z.Zéroulou, La réussite scolaire des enfants d’immigrés. L’apport d’une approche en terme de mobilisation, Revue française de sociologie, 29 (3), 1988, pp. 447-470.

Mots clés