Ajouter ce site dans vos favoris -  Flux RSS - Mentions Légales

- Login

Informations sur la page

Dernière modification :
30 octobre 2015
Imprimer cette page

Téléchargements

Des documents ont été mis à votre disposition

(766.1 ko)
Document PDF mis en ligne le 8 octobre 2013

SO10EM7F : Résolution des conflits et Négociation

Code du cours : SO10EM7F

Intitulé : Résolution des conflits et Négociation

Nombre d’heures : 18h

Enseignants :
- M. Nicolas Amadio

Le cours comporte des séances d’exercice individuel et collectif et des mises en situation.

Le cours aura lieu en AT 4 (Batiment Atrium salle 4) de 14h à 16h le mardi (sauf exception) :

Première séance le 15/09

22/09

29/09

06/10

13/10

20/10

03/11

08/12 COURS EN CONFERENCE

15/12 EXAMEN

Plan du CM :

1. Les conflits : connaitre et (se) reconnaitre :

1.1 Introduction

1.2. (re)-Connaitre un conflit.

1.2.1. Différencier problème, tension, crise et conflit

1.2. 2. Apprendre à se (re)Connaitre pour travailler ensemble

2. Qu’est-ce qu’un conflit ?

2.1. Les motifs de conflit

2.1. Les raisons du conflit

3. Les dynamiques conflictuelles

3.1. Repérer les différents types de conflits

3.2. Dynamiques conflictuelles et outils de gestion/resolution

3.2.1. Les conflits de type personnel et leurs modalités de gestion

a) Le conflit psychique

b) Le conflit intra-personnel

c) Le conflit interpersonnel

3.2.2. Les conflits de groupe et leurs modalités de gestion

a) intra-groupe

b) inter-groupe

3.2.3. Les conflits organisationnels et leurs modalités de gestion

a) intra-organisationnel

b) inter-organisationnel

Bibliographie

AMADIO N., 2007, « Conflits et sentiments psychosociaux : le sentiment d’honneur chez Simmel », in KLINGER M. (dir.), Héritage et actualité de la polémologie, Paris, Téraèdre, pp. 69-84.

AMADIO N., 2011, « L’évolution de la notion de conflit chez Julien Freund », in DELANNOI G., et.ali, (dir.), Julien Freund, La dynamique des conflits, Paris, Berg International éditeurs, 2010, pp. 228-236.

BALANDIER G., 1971, Sens et puissance, Paris, PUF.

BARRY L., 2005, « Hymen, Hyménée ! Rhétoriques de l’inceste dans la tragédie grecque », L’Homme, vol. 3, n° 175-176, p. 287-319.

BERGERET, J. 1984. La violence fondamentale. L’inépuisable OEdipe, Paris, Dunod.

BERGERET, J. 1994. La violence et la vie, Paris, Payot.

BRETTE, F. 1998. « Le traumatisme et ses théories », Revue française de psychanalyse, 52, 6, p. 1259-1284.

BUREAU R., BERTRAND M, 1982, « Le Mythe dévoilé ? », Archives de sciences sociales des religions, 27e Année, n. 54.2 (Oct. - Dec.), pp.127-148.

CHAMBOREDON J.-C., 1983, « Pierre Clastres et le retour de la question politique en ethnologie », Revue française de sociologie, Vol. 24, No. 3 (Jul. – Sep), pp. 557-564.

CHERKAOUI M., 1976, « Socialisation et conflit : Les systèmes éducatifs et leur histoire selon Durkheim », Revue française de sociologie, Vol. 17, No. 2, pp. 197-212.

CORBIN A., 1991, « L’histoire de la violence dans les campagnes françaises au XIX e siècle : Esquisse d’un bilan » Ethnologie française, T. 21e, No. 3e, violence, brutalité, barbarie (Juillet-Septembre), pp. 224-236.

COSER L. A., 1982, Les fonctions du conflit social, Paris, PUF.

DUEZ, B. ; VACHERET, C. 2003. « Destins transformationnels du transfert. Mythes, rites et groupes internes », Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, n 40, p. 29-48.

FERMI P., 2006, « Qu’est devenue la horde ? Totem et tabou, presque un siècle après... » , in Z. GUERRAOUI, O. REVEYRAND-COULON, Pourquoi l’interdit ?, érès, pp. 31-43.

FREUD, S. 1915. « Les pulsions et leurs destins », GW 10, SE 14, trad. fr., Métapsychologie, Paris, Gallimard, 1952, éd. 1968, p. 11-43.

GALINIER J, 2003, « La mythologie est leur théorie des pulsions. Une approche amérindienne du conflit intrapsychique » , Topique, /3, no 84, p. 55-75.

GIRARD R., 1961, Mensonge romantique et Vérité romanesque, Paris, Grasset.

GIRARD R., 1972, La Violence et le Sacré, Paris, Grasset.

GIRARD R., 1979, Des choses cachées depuis la fondation du Monde, Paris, Grasset.

GIRARD R., 1982, Le Bouc émissaire, Paris, Grasset.

LE RIDER J., 2001, « Philologie grecque et formation de la théorie psychanalytique : Sigmund Freud et Theodor Gomperz » , Essaim, vol. 1 no7, p. 203-217.

LENCLUD G., CLAVERIE E, JAMIN J., 1984, « Une ethnographie de la violence est-elle possible ? », Études rurales, n 95/96 (Jul. - Dec.), pp. 9-21.

MAFFESOLI M., 1984, Essais sur la violence, banale et fondatrice, Paris, Librairie des Méridiens.

MAFFESOLI M., BRUSTON A. (dir.), 1979, Violence et transgression, Paris, Anthropos.

MALINOWSKI B., 1985, (1927), La Sexualité et sa répression dans les sociétés primitives. Paris, Payot.

MOUSLI M., 2005, « Éloge du conflit. Mary Parker Follett et le conflit constructif », Négociations, no 4, p. 21-33.

PULMAN B., 1996, « Une histoire comme ça », Journal des anthropologues, n° 64-65.

PULMAN B., 2002 Anthropologie et psychanalyse : Malinowski contre Freud. Paris, PUF.

REICH W., 1986, (1942), La Fonction de l’orgasme, Paris, L’Arche.

REICH W., 1999, (1932), L’Irruption de la morale sexuelle, Paris, Payot.

REICH W., 1999, (1933), La Psychologie de masse du fascisme, Paris, Payot.

ROUX A., 2006, « De la tragédie grecque à l’histoire du monde : variations schellingiennes sur le conflit », Les études philosophiques, /2, n° 77, p. 163-177.

VACHERET C., 2010, « L’apport de la violence fondamentale à l’approche du groupe », Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, vol. 2 n° 55, pp. 11-24.

VACHERET, C. 2001. « L’emboîtement du conflit narcissique et du conflit oedipien », Perspectives psychiatriques, 40, n° 2, avril-mai 2001, p. 219-224.

VALADIER P., 2002, « René Girard revisité », Etudes, n 6, Tome 396, p. 773-777.

VERNANT J.-P., VIDAL NAQUET P., 1996. « Ébauches de la volonté dans la tragédie grecque », Mythe et tragédie en Grèce ancienne, I, La Découverte , pp. 43-75.

WAHL A., 1982, Confessions et comportement dans les campagnes d’Alsace et de Bade, 1871-1939, PUS.

WATIER P., 2007, « Polémologies et sociologie des conflits », in KLINGER M. (dir.), Héritage et actualité de la polémologie, Paris, Téraèdre, pp. 87-100.

Mots clés