Ajouter ce site dans vos favoris -  Flux RSS - Mentions Légales

- Login

Informations sur la page

Dernière modification :
10 avril 2008
Imprimer cette page

Le statut de l’enseignement religieux à l’école.

Cf. Traité de droit français des religions, Messner et al., Litec, 2003.

Au niveau juridique, tous les établissements publics scolaires de l’espace alsacien et mosellan sont tenus d’assurer l’accès à un enseignement religieux confessionnel (écoles primaires, collèges et lycées). Son suivi n’est pas rendu obligatoire, mais les élèves doivent spécifier en début d’année, s’ils désirent ou non suivre ces cours. Il concerne essentiellement les cultes reconnus, c’est à dire le culte protestant, catholique et israëlite. Néanmoins, l’enseignement religieux peut prendre d’autres formes, notamment lorsque le nombre d’élèves souhaitant assister aux cours est inférieur à cinq, il n’est pas possible de dispenser l’enseignement. Des solutions sont alors recherchées, afin d’adapter au mieux cet enseignement aux besoins et à l’intérêt des élèves. C’est dans cette dynamique que le cours ECR ("Eveil à la culture religieuse") a été mis en place : dans certains établissements où la demande en matière d’enseignement religieux confessionnel est très faible, on dispense un cours d’approche interconfessionnelle et globale du religieux. Il constitue en cela une ouverture à la religion musulmane. Pour l’instant, seulement 5 lycées alsaciens proposent ces cours : le lycée professionnel Emile Mathis (depuis environ une douzaine d’années), le lycée M. Rudloff, le lycée Couffignal, le lycée J. Geiler et enfin le lycée de Thann. Le cours ECR n’est pas forcément rendu obligatoire, il en relève de la décision du chef d’établissement. L’enseignement religieux peut enfin prendre la forme d’un service d’aumônerie, comme c’est le cas du lycée Jean Monnet, où le professeur de religion est affecté à l’internat et organise des débats et autres activités.

cliquez sur ce lien pour accéder à la page de discussion de cet article

Mots clés