Ajouter ce site dans vos favoris -  Flux RSS - Mentions Légales

- Login

Informations sur la page

Dernière modification :
28 octobre 2014
Imprimer cette page

Guillaume CHRISTEN

Mail : guillaume.christen(a)gmail.com

Laboratoire de rattachement : Sociétés, Acteurs, Gouvernement en Europe (SAGE)

Enseignements

Licence 1ère année
- TD de sociologie : étude de textes - SO00AM13

Licence 3ème année
- Sociologie du risque - SO41EM44/SO10EM7K
- Approches sociologiques de la question naturelle et de la construction des risques - SO10EM44/74

Enseignements depuis 2007/2008

Direction d’une enquête inter-année en codirection avec Maurice Wintz, intitulée « formations agricoles et rapport à l’environnement »

Interventions (vacations) en C.M. de Master I de géographie « pratiques et représentations »

Sujet de thèse

Les phénomènes d’érosion des sols d’origine agricole : Une réalité sociale et Physique. Eléments d’études sur la prise écologique des agriculteurs dans un cas de gestion d’un risque d’érosion. Elaboration d’un modèle d’explication et de compréhension des attitudes des agriculteurs face aux risques environnementaux.

Titre : « L’entrée de l’environnement dans le champ des pratiques agricoles : Traduction, relocalisation des dispositifs de lutte contre l’érosion des sols en Alsace »

Directeurs de thèse : Maurice Blanc directeur de thèse, Maurice Wintz, codirecteur de thèse

Date de 1ière inscription en thèse : Décembre 2006

Résumé du projet de thèse

Cette présente étude porte sur l’érosion de sols d’origine agricole engendrant des phénomènes de coulées de boue sur un bassin versant de la commune de Morschwiller en mai 2003 et plus récemment en juin 2007. Constatant une hétérogénéité de comportements des agriculteurs face aux risques des coulées de boue, la question de départ de cette présente recherche s’attache à expliquer et comprendre cette gestion différenciée du risque chez les agriculteurs, en l’occurrence comment cette action est-elle socialement structurée ?

La problématique consiste à expliquer et à comprendre la relation entre la position de l’agriculteur dans l’espace social des agriculteurs (le contexte social dans lequel se situe l’agriculteur : sa trajectoire sociale, la composition socio-économique de l’exploitation), son intégration dans l’espace social des réseaux interprofessionnels (son intégration dans les réseaux techniques professionnels) et son rapport pratique à la nature et les effets de ceux-ci quant à la gestion du risque des coulées de boue. Ainsi il s’agira de voir quelle est la probabilité qu’un agriculteur adopte tel type de comportement ou d’attitude face à cette situation de risque en fonction de ces facteurs sociaux. Il est ainsi question d’élaborer un système de compréhension des logiques des acteurs face au risque des coulées de boue. Cette présente recherche tentera également d’élargir le modèle de compréhension afin d’identifier les facteurs sociaux internes et externes qui déterminent les attitudes des agriculteurs face aux risques environnementaux.

Financement : Contrats de recherche avec l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse

Soutenance de thèse : Le 14 septembre 2011,

Membres du jury  :
- Directeur de thèse : Maurice Blanc, Professeur émérite
- Codirecteur de thèse : Maurice Wintz, Maître de Conférences
- Rapporteur interne : Josiane Stoessel-Ritz, Maître de Conférences HDR
- Rapporteurs externes : Jean-Paul Billaud, Directeur de recherches, CNRS ; Nicole Mathieu, Directrice de recherches émérite, CNRS ; Marc Mormont, Professeur

Publications, communications

Communications :

Guillaume Christen, Rapport pratique à la nature et médiation technique, le cas des phénomènes d’érosion des sols, Mars 2008, Colloque société/nature UMB Strasbourg II (non publié)

Guillaume Christen, « Les phénomènes d’érosion d’origine agricole : techniques de culture et relations de médiance. Quand le sol devient une réalité à la fois physique et sociale. », Juillet 2007, Séminaire GERIHCO ULP Strasbourg I.

Guillaume Christen & Maurice Wintz, Des stratégies individuelles au risque collectif : le cas de Morschwiller, Avril 2006, Work-shop ULP Strasbourg I . (non publié)

Publications :

Rapport d’Etude, La réception du suivi scientifique du loup en France, (septembre 2006) Cemagref de Grenoble.

Mémoires

Mémoire de Master II recherche : Approche sociologique des coulées de boue d’origine agricole, des stratégies individuelles au risque collectif, Le cas de Morschwiller, Sous la direction de M. Blanc, Madame Méchin & M. Wintz.

Mémoire de maîtrise : Enjeux et luttes symboliques autour de la définition de l’agriculture biologique, sous la direction de Maurice Wintz (UMB) & Christian de Montlibert codirecteur, septembre 2005, (UMB)

Participation à des projets de recherche collectifs

Dans le cadre de mon travail de thèse, rattachement au Groupe de Recherche et d’Etude Interdisciplinaire sur l’Histoire des Coulées de Boue (GERIHCO) de l’université Louis Pasteur Strasbourg I, sous la direction de Sandrine Spaeter (BETA-UMR 7522 CNRS) et de Anne Rozan (ENGEES)

Participation à l’atelier des étudiants du CRESS sur Les relations société/nature

Etudes suivies et diplômes obtenus

Master II recherche de sociologie, laboratoire EA 1334 CRESS (UMB) & BETA-UMR CNRS (ULP)

Maîtrise de sociologie, option sociologie rurale, urbaine et de l’environnement, UMB Strasbourg II, 2005. Stage au laboratoire BETA-UMR 7522 CNRS/ ULP Strasbourg I sur les phénomènes d’érosion des sols.

Licence de Sociologie, option sociologie rurale, urbaine et de l’environnement, UMB Strasbourg II, 2004.