Ajouter ce site dans vos favoris -  Flux RSS - Mentions Légales

- Login

Informations sur la page

Dernière modification :
27 janvier 2008
Imprimer cette page

Téléchargements

Des documents ont été mis à votre disposition

Le programme du coloque (81 ko)
Document Word mis en ligne le 27 janvier 2008

« Enquête sur un électorat en rupture : le vote pour l’extrême droite en Alsace »

Colloque public les 28 et 29 février 2008

« Enquête sur un électorat en rupture : le vote pour l’extrême droite en Alsace »

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UMR 70 43 – Cultures et sociétés en Europe

GROUPE DE RECHERCHE SUR L’EXTREMISME DE DROITE EN ALSACE

MISHA Maison interuniversitaire des sciences de l’homme – Alsace 5 allée du Général Rouvillois, à Strasbourg (campus universitaire de l’Esplanade).

RESPONSABLE SCIENTIFIQUE : Philippe Breton, chercheur au CNRS Contact : Téléphone : 03 88 36 66 09 et courriel : greda-@club-internet.fr ou philippe.breton@misha.fr

CONTACT PRESSE : Jean-Marie Gachon Téléphone 03 88 41 64 50 et courriel : communication@misha.fr site de la MISHA : www.misha.fr

THÉMATIQUE DU COLLOQUE

Depuis 1984, l’Alsace apporte de très nombreuses voix aux formations politiques que les commentateurs classent généralement à l’extrême droite (Front National et Alsace d’abord).

C’est pour comprendre cette particularité, mais aussi pour mieux appréhender l’avenir de ce vote, que depuis 2004 le Groupe de recherche sur l’extrémisme de droite en Alsace (GREDA) et l’UMR 7043 du CNRS, ont lancé une enquête de terrain dans la région. Jusque là, de nombreuses travaux sur le sujet se heurtaient à la difficulté à faire s’exprimer (au delà de quelques militants convaincus) les électeurs alsaciens, notamment en milieu rural. On disposait donc de très peu d’éléments d’appréciation sur les raisons de ce comportement électoral.

Une innovation méthodologique mise en œuvre par l’équipe de recherche a permis de franchir cet obstacle. L’enquête a porté d’une part sur deux communes rurales (l’une située dans une vallée vosgienne, l’autre en Alsace du nord) et d’autre part sur un quartier de la banlieue de Strasbourg. De nombreuses auditions de personnalités alsaciennes parallèlement été effectuées.

Des résultats inédits ont été obtenus, qui apportent un nouvel éclairage sur les motivations du vote pour l’extrême droite en Alsace, ainsi que sur l’avenir politique de ce vote.

Les 28 et 29 février 2008, durant ce colloque ouvert au public, dans la limite des places disponibles, tous les résultats de cette enquête approfondie seront présentés dans le détail.

Outre la présentation des résultats scientifiques, ce colloque sera également le lieu de plusieurs débats entre chercheurs, élus de terrain, responsables d’associations et d’institutions alsaciennes, membres de la société civile.

Un point presse sera effectué pendant le colloque et un document de synthèse sera remis à la presse à cette occasion.

PROGRAMME DU COLLOQUE

Jeudi 28 février 2008

- 9 h : Ouverture et accueil

Evolution électorale de l’extrême droite en Alsace : Etat des lieux et chiffres de base (conférenciers : Bernard Schwengler, docteur en sciences politiques, et Philippe Breton, chercheur au CNRS, UMR 7043

Présentation des enjeux et de la méthodologie de l’enquête (conférencier : Philippe Breton)

Discussion

- 11 h : pause

Les résultats obtenus grâce à l’analyse des données de l’enquête (conférencier : Jean-Paul Villette, maître de conférences en analyse des données, ULP)

Discussion avec la salle

- 12 h 30 – 14 h 00 : Repas

Les deux électorats de l’extrême droite (conférencier : Bernard Schwengler)

Discutant : René Kahn, Maître de conférences à l’URS

Discussion avec la salle

- 15 h 45 : pause de quinze minutes

Le vote pour l’extrême droite et la question de l’identité (conférencier : Alain Bihr, professeur des universités, Besançon)

Discutant : Alfred Wahl, professeur des universités

Discussion avec la salle

- 17 h 00 : Aspects socio linguistiques (conférencier : Andrée Tabouret-Keller, professeur des universités)

Discussion avec la salle

- 18 h 00 : fin de la première journée

Vendredi 29 février 2008

- 9 h : Ouverture et accueil

Un vote de sécession ? (conférencier : Philippe Breton)

Discutant : Hans Herth, sociologue

Discussion avec la salle

- 10 h 30 : pause de quinze minutes

Les élections de Saxe de septembre 2004 : une percée exceptionnelle du NPD (conférencier : Patrick Moreau, chercheur au CNRS)

- 12 h 15 – 14 h 00 : Repas

- 14H – 15 h Point-rencontre avec la presse (salle de la table-ronde)

- 15 h – 18 h : Après midi de rencontre et de débats entre chercheurs et représentants de la société civile :

- Exposé de synthèse du colloque (Andrée Tabouret-Keller, Philippe Breton, Bernard Schwengler, Jean-Paul Villette, Alain Bihr)

Interventions des discutants :

Gérard Janus, pasteur, co-fondateur et porte-parole du "mouvement comprendre et s’engager"

Jean-Claude Meyer, militant associatif et politique

Jean-Luc Hiebel*, directeur du FEC

Docteur Jean-Richard Freymann, psychiatre

Thierry Hans*, directeur de « Tonic-magazine »

Débat animé par Jacques Fortier*, journaliste, DNA

* sous réserve d’accord

Débat général avec la salle

- Fermeture du colloque

Télécharger le programme du colloque

Word - 81 ko
Le programme du coloque

Mots clés