Ajouter ce site dans vos favoris -  Flux RSS - Mentions Légales

- Login

Informations sur la page

Dernière modification :
20 juillet 2018
Imprimer cette page

Téléchargements

Des documents ont été mis à votre disposition

tab-sem1 (155 ko)
Document PNG mis en ligne le 9 décembre 2017

tab-sem2 (118.9 ko)
Document PNG mis en ligne le 9 décembre 2017

tab-sem3 (136.2 ko)
Document PNG mis en ligne le 9 décembre 2017

tab-sem4 (33.1 ko)
Document PNG mis en ligne le 9 décembre 2017

tab1 (35.1 ko)
Document PNG mis en ligne le 8 décembre 2017

Plaquette-Parcours-ReSEP (Religions, sociétés, espace public) (258.8 ko)
Document PDF mis en ligne le 6 décembre 2017

Parcours "Religions, sociétés, espace public" du Master Sociologie 2018-2023

Master mention Sociologie 2018-2023


Religions, sociétés, espace public (ReSEP)


Responsable : Anne-Sophie Lamine ; Responsable adjointe : Marie Balas


(La plaquette du parcours est téléchargeable en colonne de gauche ou en bas de la page)


La rentrée a lieu le 10 septembre ou le 17 septembre, selon que vous suivez ou non les cours de "pré-rentrée. Ces derniers concernent les étudiant-e-s n’ayant pas fait de licence en sociologie ou en sciences sociales (en cas de doute, contacter l’une des responsables du parcours). Pour l’emploi du temps de la semaine du 10 septembre, voir la page dédiée


Il reste quelques places en Master 2 ReSEP : nous ré-ouvrirons e-candidat pour le M2 ReSEP du 20 au 27 août


Dans le cadre du Master mention Sociologie, l’Institut de sociologie de la Faculté des Sciences Sociales propose le Parcours Religions, sociétés, espace public (ReSEP) : une formation solide en sociologie générale alliée à une compétence de spécialiste . La formation est fondée en particulier sur les méthodes d’enquêtes en sciences sociales et sur l’analyse de situations incluant des problématiques de laïcité, de fait religieux et plus largement de diversité ethnique et culturelle. Des séminaires sont mutualisés avec le parcours associé “Religions, histoire et sociétés”. La possibilité d’un “parcours renforcé” (en langues, enquêtes, théories) est offerte.


tab1


• Le parcours ReSEP s’adresse en priorité à des étudiants diplômés d’une Licence 3 en Sociologie ou Sciences sociales, ou encore aux titulaires motivés d’un diplôme, de niveau L3 ou supérieur, incluant des éléments de sciences sociales.

• L’accès se fait sur dossier (15 à 20 places maximum).

• L’entrée est ouverte au cas par cas, en fonction du dossier, de la lettre de motivation, du projet professionnel et/ou de recherche et d’un entretien (possible par skype ou téléphone), à d’autres licences ou masters.


Objectifs du parcours Religions, sociétés, espace public (ReSEP)


• La diversité culturelle, ethnique et religieuse, les discriminations récurrentes dans le domaine de l’emploi ou du logement, tout comme les débats récurrents concernant la mise en œuvre de la laïcité montrent la nécessité d’une connaissance approfondie des faits religieux, et de leur imbrications avec d’autres dimensions du social, ainsi que de la place et de la gestion du religieux dans l’espace public, au sein des organisations, entreprises et institutions.

• La demande sociale démontre un besoin de professionnels ayant un supplément de compétences analytiques et opérationnelles sur ces questions, en plus des compétences classiques attendues des sociologues.

Formation solide en sociologie générale, méthodologie, enquêtes alliée à une compétence spécifique sur le fait religieux, la diversité, la laïcité, à la fois disciplinaire et interdisciplinaire (histoire, ethnologie…). Plusieurs séminaires sont communs avec le parcours associé du master de la mention histoire : “ Religions, histoire et sociétés ”.


Compétences à acquérir


• Maîtriser les concepts et outils d’enquête sociologiques (qualitative et quantitative, entretiens, analyse de données statistiques, observations). Maîtriser l’analyse sociologique avec un double objectif de compréhension (analyse, étude ou recherche) et d’opérationnalité (diagnostics socio-organisationnels, pilotages et suivi de projets), notamment appliquée à la diversité culturelle, ethnique et religieuse et en relation avec d’autres problématiques (genre, profession, générations, éducation, ville…). Savoir définir une problématique, évaluer sa pertinence, développer à partir de celle-ci une recherche documentaire cohérente en utilisant les instruments appropriés. Savoir mener une recherche originale sur un sujet défini.

• Connaître les enjeux contemporains de la laïcité et de la diversité, les pratiques existantes, des expériences innovantes, des outils de négociation et d’ajustement. Savoir appréhender les phénomènes religieux, analyser leurs implications sociales, politiques, économiques et culturelles, et les situer dans une perspective historique.

• Maîtriser les capacités rédactionnelles : savoir rédiger clairement des synthèses, construire une argumentation, rédiger une réponse à un donneur d’ordre ou à un appel d’offre ou un rapport sur un sujet donné. Savoir synthétiser les résultats d’une enquête, d’un état de la situation et des pratiques, ou d’une recherche et de les exposer oralement et par écrit. Savoir prendre la parole en public, préparer des supports d’information et de communication, animer un groupe et une réunion.

• Être capable d’organiser et de coordonner un événement scientifique, un débat public, une table ronde, un atelier, une formation. Savoir organiser un travail d’équipe, et en gérer l’aspect matériel et administratif. Maîtriser au moins une langue étrangère dans la compréhension écrite et orale. Maîtriser les outils informatiques.


Organisation pédagogique


• Le 1er semestre offre des enseignements fondamentaux de sociologie générale : connaissances analytiques/conceptuelles (UE2) et méthodologie (UE7, commune avec le parcours “Inégalités, discriminations”). Il aborde les bases de l’approche du fait religieux : fondements sociologiques (UE1) et interdisciplinaires (UE3, UE5) : histoire, ethnologie, science politique. Au sein des UE interdisciplinaires, le dialogue avec les historiens des religions est privilégié, avec plusieurs séminaires bilatéraux, qui, au 1er semestre, prend la forme d’un block-seminar thématique de 3 journées (thèmes envisagés pour 2018 et 2019 : “traditions, fondamentalismes, extrémismes” et “autorités religieuses”). L’UE3 offre une ouverture à d’autres thématiques sociologiques et l’UE6 à l’anglais sociologique spécialisé. Ce semestre propose aussi une mise à niveau (UE2’, en septembre) aux étudiant-e-s n’ayant pas effectué un parcours de sciences sociales en licence.

• Le 2ème semestre prolonge l’acquisition des connaissances disciplinaires générales (UE2) et méthodologiques (UE6), ainsi que thématiques de spécialité (UE1) et d’ouverture (UE3). Il poursuit l’acquisition de compétences interdisciplinaires de spécialité (UE4, UE5). L’organisation du 2nd semestre (cours répartis sur 10 semaines au lieu de 12) facilite le choix facultatif d’un premier stage professionnel et/ou recherche (2 à 4 mois).

• Le 3ème semestre approfondit les thématiques de pluralité religieuse et discriminations (UE1). Il complète les connaissances disciplinaires d’ouverture (UE2) ainsi que les compétences interdisciplinaires de spécialité (UE3, UE4, UE5) et de langue (UE6), et prépare au stage et projet de recherche/professionnel (UE7).

• Le 4ème semestre est structuré autour d’un stage de 4 à 6 mois professionnel et/ou de recherche, qui s’effectue en collectivités, bureaux d’études, entreprises, associations ou laboratoire de recherche. Deux journées d’échanges auront lieu à mi-parcours et en fin de semestre. Le stage donne lieu à un document de synthèse, comportant une partie analytique et réflexive, et à une soutenance orale.

• Dans les UE de spécialité, la pédagogie fait une large place aux analyses de cas concrets (état de la situation, pratiques, éléments juridiques), ainsi qu’aux enquêtes personnelles et collectives.


Principaux débouchés et métiers visés


Métiers ouverts aux sociologues, et pour lesquels une compétence spécifique sur la diversité, le fait religieux et la laïcité est un atout supplémentaire.

Chargé-e de mission, chargé-e de projet, chargé-e d’étude, dans des structures publiques (organismes d’études et recherches publics ou parapublics, villes ou région, observatoires, organismes de branches ou syndicaux, etc.). Métiers de médiation socio-culturelle (diversité), référent-e laïcité.

• Sociologue dans le conseil et les entreprises (cabinets spécialisés et de conseil, fonctions ressources humaines des entreprises, organismes de formation, etc.).

• Métiers de la formation et de l’enseignement (ce master peut être une spécialisation complémentaire pour des enseignants certifiés). Métiers de la communication, du journalisme et de l’évènementiel.

• Métiers de la recherche ou d’appui à la recherche.


Semestre 1 (Master 1)


tab-sem1


Semestre 2 (Master 1)


tab-sem2


Semestre 3 (Master 2)


tab-sem3


Semestre 4 (Master 2)


tab-sem4


Principaux intervenants du parcours RESEP


Enseignants-chercheurs sur poste à l’Institut de Sociologie
Marie BALAS, Maître de conférences en sociologie
Alice DEBAUCHE, Maître de conférences en sociologie
Anne-Sophie LAMINE, Professeure de sociologie
Élise MARSICANO, Maître de conférences en sociologie
Sylvie MONCHATRE, Maître de conférences HDR en sociologie
Patrick WATIER, Professeur de sociologie

Autres intervenants (à compléter)


Contacts


• Responsable du parcours Religions, sociétés, espace public : Anne-Sophie LAMINE : anne-sophie.lamine (a) unistra.fr (aussi responsable de l’ensemble du master mention sociologie)
Co-responsable du parcours Religions, sociétés, espace public : Marie BALAS : marie.balas (a) unistra.fr
• Secrétariat de la formation : Mme Handan ALKAN-BOZLAR, Faculté des Sciences sociales, 22 rue René Descartes, Bâtiment 5, 2ième étage, 67084 STRASBOURG Cedex


Liens utiles


Faculté de sciences sociales de l’Université de Strasbourg

Laboratoire Dynamiques Européennes (DynamE, UMR 7367)

Laboratoire Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe (SAGE, UMR 7363)

Espace Avenir Unistra


*Quelques INFOS GÉNÉRALES au master


- INSCRIPTIONS : L’inscription se fait par ecandidat qui remplace aria, et vous indique les pièces requises.
- CANDIDATS ÉTRANGERS, niveau de langue française : C1 (résultats au DELF, DALF ou TCF), attestation demandée lors de l’inscription.
- CANDIDATS ÉTRANGERS hors Europe : vous devez postuler via "Études en France" (qui remplace Campus France).


Lien vers la nouvelle page du Master ReSEP


(La plaquette du parcours ReSEP est téléchargeable en colonne de gauche ou ci-dessous)

PDF - 258.8 ko
Plaquette-Parcours-ReSEP (Religions, sociétés, espace public)

Mots clés